DATE=05/12/97


page=0 AVERTISSEMENT:  page0   SORTIE



Ce livret est un Descriptif de l'estuaire, une sorte d'inventaire de l'embouchure de la LAITA vers Porsmoric aux moments des marées basses.


L'étude est tout a fait personnelle, elle est le fruit de multiples observations notées depuis 1984, comme promeneur des dunes ou plaisancier;elle n'est pas la description de la dynamique des dunes.


PORTÉE TECHNIQUE:

Toutes les mesures et observations n'ont qu'une valeur approchées en particulier ,celles des fonds,altitudes et positions des bancs car ,par exemple les calculs de hauteurs d'eaux sans le recours à une échelle de marée restent imprécis.


CONCLUSIONS:page0/1  FOTO8

Le vrai problème est celui de l'envasement, par une pollution,lourde qui ne s'évacue pas, et fixe les sables aux premiers contacts avec elle. Il s'ensuit en aval l'accumulation des nouveaux sables vers le port de Guidel puis vers le Passage qui sépare les deux ports ,celui ci s'engorge, l'effet devient cumulatif et pourrait entraîner l'ensablement complet du Bassin.



Sans qu'il y ait urgence, Il serait sage de reprendre les prélèvements de sable par un sablier.



TABLE DES MATIÈRES 05/12/97
LISTE DES SCHÉMAS     

par Jacques Auffret
membre suppléant du "Conseil Portuaire" du port de GUIDEL;

membre de l'Amicale des plaisanciers de Guidel-Plages
membre de l'amicale des plaisanciers "APPEL" de CLOHARS

DESCRIPTIF DES SABLES ET CHENAUX
DE L'ESTUAIRE DE LA"LAÏTA"




PAGE1

1/1 ORIGINES DES SOURCES DE SABLES : c'est après l'ouragan de 1987 que j'ai prêté‚ plus d'attention à l'ensablement du port de "GUIDEL-PLAGES".........

Le courant marin pousse vers le Nord les sables venant de Groix,puis les vents dominants d'Ouest les plaquent en dunes le long du littoral Guidelois.

Par vent d'Est à Sud-Est prolongé,les sables se maintiennent au large de l'embouchure de la LAITA par vagues, au Sud et au Sud Est de la tourelle de Men-Du. FIG1


L'embouchure de la LAITA et la pointe de Beg Ergouaranton,prés de la Tourelle du Men-Du, constituent la Barrière Nord

1)qui arrête ces sables,

2)et affaiblit les vents d'Ouest


Ce système limite l'avancée vers le Nord,des sables,pour créer les deux principales sources d'ensablement de la LAITA:

A)la Langue de sables et de graviers à l'embouchure FOTO5

B)la dernière Dune en forme de Museau à l'Est


La Langue alimente en gravier et sable,l'Embouchure,le Goulet et le lit de la LAITA,jusqu'au Rocher Nord de St Julien.


La Dune,et son Museau sont des réserves de sables fins qui s'écoulent dans la profonde Dépression des Pilotis ou bien s'écroulent par plaques à partir des Tombées dans le Bassin des écoles de voiles.


PAGE1/22   CARACTÉRISTIQUES DES SABLES ET DE LA TANGUE   FIG2

En parcourant les dunes et îlots de sables,on reconnaît trois catégories de sables:

1)le lourd et granuleux,proche du gravier,on le trouve sur la Langue,et immédiatement parés le

goulet ,dans le Chenal-Principal du Bassin

2)le sable normal,on le trouve partout ,et en particulier dans le chenal Chenal-Secondaire du

Bassin

3)le sable fin et du Sable Vaseux (Tangue)qui couvrent comme une Purée l'estran et tous les

îlots en amont du port de Guidel-plages,comme une pollution venant de l'Amont


date=05/12/97 PAGE=2  page2   FIG3

2/1  SÉPARATION DU SABLE ET DU GRAVIER PAR LA LANGUE

Le faîtage de la Langue constitue à marée basse une réserve d'eau qui s'écoule sur ses versants,vers la mer pour le versant Sud,vers la LAITA pour le versant Nord.


Les Ridelles de sable creusées par le flot couvrent tout l'espace de la Langue,elles sont orientées dans le sens du flot et du vent dominant vers l'Est.Leurs hauteurs est en moyenne de 15cm,leurs intervalles de 1m,5.


En s'écoulant dans le creux des Ridelles,l'eau provenant du faîtage entraîne le gravier vers le bas,et en particulier vers la LAITA tandis que le vent dominant d'Ouest puis le courant de Flot entraînent les sables vers les Pilotis,à travers la Dépression.


Le gravier s'écoulant vers la mer s'accumule et diminue la pente de ce versant,pour constituer une réserve de gravier,préparant une autre séquence d'ensablement de la Langue.

Il n'y a pas de Sable Vaseux sur la Langue


2/2 DISTRIBUTIONS DES GALETS ,GRAVIERS ,SABLES LÉGERS ET VASEUX:page2/2  FIG3

Les graviers les plus lourds s'accumulent aux mêmes endroits selon leurs densités et positionnent l'enracinement des bancs et des chenaux.

Les sables les plus lourds et les plus granuleux se fixent par dessus et construisent les bancs et les chenaux,tandis que les sables très légers et vaseux se plaquent comme un enduit mou à la surface des bancs et de l'estran,assurant leurs compacité et stabilité.


On distingue 3 types de distributions: les galets ,les graviers,les sables avec la vase.


les galets dans l'Embouchure
1) à la base de la Langue quand elle s'est dégagée de son sable en surplus.

2)dans le Goulet,ou il s'accumulent.


les graviers dans le Bassin
3)dans le Chenal Principal,lit normal de la LAITA

4)à l'entrée du Chenal Secondaire


5)à la base de l'Îlot Central ce qui construit son enracinement

Les sables légers et vaseux
6)ils couvrent tous les bancs,l'estran et les fonds d'eaux profondes ou calmes.Les sables vaseux et pollués
proviennent de l'amont de la rivière.

TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N     SORTIE


date=05/12/97

3/1 L'INFLUENCE DES MARÉES ET DU COURS DE LA LAITA SUR L'ENSABLEMENT: PAGE3/1  FIG7

Les courants de marée sont toujours plus forts aux flots qu'aux jusants,ils peuvent atteindre 7 nœuds. Ces courants de flots favorisent, le transport du gravier en amont du Goulet et, le déplacement des Sables fins au delà du pont Saint Maurice.Le bilan des mouvements des sables est toujours en faveur de l'ensablement.L'établissement de la marée haute a un retard de 30 minutes sur Port Tudy.


Après le flot,une longue période d'étale d'une heure et plus, suivant le coefficient de marée et des vents du sud ,maintient le plein et favorise le dépôt des Sables fins en suspension.


Le lit normal de la LAITA,suit la rive droite, rocheuse côté‚ Finistère et s'éloigne de sa rive gauche en Guidel à l'Est en maintenant son cours dans le sens Nord Sud.


Le Jusant en évacuant les 4.000.000 de mètres cubes d'eau de mer creuse les bancs de sables fins et favorise la création des îlots de sables fins,aux frontières des eaux calmes et perturbées,sans avoir d'influence sur le bilan global des entrées/sorties des sables.

3/2 POSITIONS DES BANCS DE SABLES ET DES CHENAUX: page3/2 FIG7

Sauf leurs importances variables,les chenaux et les bancs sont toujours alignés ou centrés aux mêmes endroits,mais leurs amplitudes, profondeurs,ou altitudes varient en cours d'année.

Des observations ponctuelles situent,la profondeur des chenaux entre 1 et 2,5 mètres au dessus du zéro des cartes marines et le sommet des bancs ente 3,5 et 4,5 mètres au dessus du même zéro.

3/3 LES ZONES DES CHENAUX ET DES ÎLOTS: page3/3  FIG2

Les zones caractéristiques,ayant des constantes de conformités ,du point de vue de la distribution des sables et des chenaux,sont:

1)l'Embouchure,de la tourelle du Men-Du au Goulet,avec la Langue de sablesFOTO6

et de Graviers,et la perche de St Julien limité à l'Est par le Museau de la Dune.

2)Le Bassin de navigation des écoles de voile, limité par:FOTO4

,le Goulet la Perche St Julien avec l'Îlot-Central,la côte rocheuse puis sableuse

jusqu'au port du Pouldu et à l'Est le Bas-Pouldu,au Sud la Dune et son

museau

3)Les deux ports du Bas-Pouldu et du Pouldu avec le Passage qui les sépare.


4)La LAITA,composée du lit principal et d'un embryon de lit secondaire :

-le Petit-Lit

-le Long-Banc de sable de 1300m de long sur140m

_les bancs de sables vaseux et pollués jusqu'au pont St Maurice couverts de

ce ciment vaseux visible des berges.


date=05/12/97

4/1 LA ZONE DE L'EMBOUCHURE: page4/1 FIG1

Le Chenal Principal,est praticable avec un tirant d'eau de 1,5 m, 2h avant la marée haute et 1h30 après. Il longe par le Nord de la Langue,le Fort de Clohars,bute sur la cote rocheuse du Pouldu,pour s'orienter vers la Perche St Julien puis le Goulet. A l'entrée sa profondeur est de 50 cm au-dessous du zéro pour se relever rapidement à 1m au dessus du zéro.


Le chenal secondaire,est praticable seulement à marée haute et coupe le banc de la Langue au Nord-Nord-Est(20),vers le toit-pointu de la capitainerie,il se poursuit sans encombre jusqu'aux Rochers Nord de St Julien,après le goulet.Sa profondeur est faible 1m,5 au-dessus du zéro des cartes.


La Langue de sable "B1",à la forme d'un triangle isocèle dont l'un des côtés est bâti sur l'alignement de Men Du par les Pilotis sur 500m,l'autre côté sur l'alignement de Men Du par la Maison des CRS sur 500m,la base partant des Pilotis vers le Museau de la Dune sur une largeur de 300m.Son dôme à une ligne de faîtage dirigée vers l'Est.La pointe Ouest s'élève à 1m au dessus du zéro et délimite l'entrée du chenal principal sous la tourelle de Men-Du ,son pignon Est est limité par la Dépression des Pilotis et le Museau de la Dune ,sur une hauteur pouvant atteindre 4m au dessus du zéro.


Le versant Sud du dôme de la langue est plus large et moins en pente que l'autre versant,il est limité vers le large,par des roches se découvrant à peine à marée basse et plus prés a son pied toujours dans la même direction,par un petit enrochement.


Le versant Nord du dôme de la langue est moins large et plus en pente que l'autre versant,il est limité au Nord par le lit de la LAITA où il déverse le gravier filtré par les ridelles à marée basse.

Quand la langue cède son sable ce sont 75000 m3 qui s'échappent pour moitié dans la LAITA pour l'autre moitié vers la Dune.

Pour mémoire le Sablier de Quimperlé prélevait 17500 m3 an.

4/2 ÎLOT DANS LE CHENAL PRINCIPAL DE L'EMBOUCHURE: page4/2  FIG2

Quand la langue de sable("B1") atteint une hauteur importante (4m) et que l'accumulation de gravier en bas de son flanc Nord devient suffisante,une partie de la langue glisse dans la LAITA,à l'Ouest de la perche St Julien.Ce glissement de sable avance la langue jusqu'au milieu du chenal principal,puis coupé par le chenal secondaire il se transforme en Îlot(B2).Durant sa courte existence,cet Îlot protège le chenal de la houle,mais diminue considérablement sa largeur. FOTO1
Parfois une Trouée se creuse en travers de la langue (B1),à partir des enrochements du large et vers le Nord,pour venir séparer en deux parties Est-Ouest l'îlot du Chenal(B2)


TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N    SORTIE


date=05/12/97

5/1 ZONE DU BASSIN DES ÉCOLES DE VOILE:  page5/1   FIG2


Limité‚à l'Ouest par le goulet puis, la côte du Pouldu,avec ses 2 petites plages et la Roche Nord de St Julien,puis au Nord par la digue du port de Guidel-plages et le Passage,et à l'Est par la corniche de la route,enfin au Sud par par les avancées de la Dune et son Museau,avec le Blockhaus,et la Dépression qui donne sur les Pilotis.

5/2 CONTOUR DES DEUX CHENAUX:page5/2 FIG2

A l'intérieur du Bassin deux chenaux entourent l'Îlot-Central:


1)le Chenal Principal,qui épouse le lit de la LAITA,et le contour du Pouldu,après la Roche Nord de St Julien
il est orienté au 15 sur la perche de la Digue de Guidel-Plages


2)le Chenal Secondaire aux limites variables selon les dimensions de l'Îlot Central.Il débute toujours à partir
de la Roche Nord de St Julien,sur l'alignement du toit de la capitainerie au 20,pour se diriger vers l'Est
en longeant les Tombées de sables de la Dune,puis il contourne l'Îlot central,vers le Musoir de la Digue.FOTO3

5/3  ÉVOLUTION DE L'ÎLOT-CENTRAL DE 1989 A 1997:page5/3 FIG2

Après être passé‚ en 1992 par un îlot réduit à un monticule herbeux situé à la base Est de l'actuel Îlot à l'Est de la Coupure, l'îlot central a retrouvé depuis 1995 la même morphologie apparente qu'en 1984.Parfois il se coupe en deux suivant une ligne qui joint le milieu du Passage à la Galerie marchande

le chenal principal n'a pas bougé‚ mais il est moins profond

le chenal secondaire à la même configuration mais plus profond

L'îlot Central n'est pas pollué par le sable vaseux.

Sur 5 ans l'Îlot Central a grandi à partir de sa base Est vers l'Ouest,le Nord,et le Sud,sans varier la position de sa base Est.
Les amplitudes maximums de cet îlot sont fixés par les positions extrêmes des deux chenaux,et en particulier par le Chenal Secondaire

au Sud :par les retombées de la Dune, la Dépression des Pilotis

à l'Est:par le littoral du Bas-Pouldu,et par la dépression de la sortie d'égout proche de la Galerie-Marchande

au Nord:par la Sortie d'égout,la Digue et le Passage.

à l'Ouest:par le Goulet,le littoral du Pouldu dont la roche Nord de St Julien,et le quai du port du Pouldu,rejettent
les eaux vers le centre du Bassin.
photo du goulet et du bassin


TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N     SORTIE



date=05/12/97

6/1 DÉPRESSION DES PILOTIS:page6   FIG4

Le sable filtré par la Langue s'entasse en une Haute Vague compacte face aux Pilotis et aux Tombées de Sables Fins du Museau de la Dune.Les courants de Flot comme de Jusant viennent user le Sable Fin des Tombées et creuse la Dépression .La Vague de sable avance très lentement vers les Pilotis ,puis s'écoule dans le Goulet au Flot.

Il arrive que les Pilotis soient couverts par la Vague de sable.

Prés du Blockhaus,les Palplanches,assuraient l'enracinement du haut de la Dépression,leurs éliminations a provoqué une nette avancée du sable de la Langue vers la Dépression,en activant son comblement.

6/2 EFFETS DES PALPLANCHES:  P6/2

Les Palplanches sont des profilés métalliques enfoncées profondément dans le sable dans le sens des flux.Leurs profils rectangulaires créent le long de leur base une zone d'eau perturbée ,qui favorise la création d'un trou d'eau,séparant le sable du gravier,comme les ridelles décrites plus haut.

Elles ont été Installées par les Allemands durant la guerre,afin de faciliter l'extraction de sable nécessaire aux ouvrages militaires, dont la base sous-marine.



date=05/12/97

7/1  ZONE DES TOMBÉES DE SABLES: page7/1   FIG5

La zone des Tombées,se situe entre les Pilotis et la Dépression de la Galerie marchande,bordée au Nord par le chenal secondaire et au Sud par le chemin des Dunes.

Les couches de sables qui comblent cet espace sont composées de la juxtaposition successives:

1)de la vague de sable des pilotis

2)du sable fin du museau de la dune

3)du sable fin de la dune

-une vague de sable vers la dépression de la galerie-marchande.
-un talus de sable dur en forte pente vers le chenal secondaire du bassin.
-en pèriode de beau temps et par faible coéfficient de marée une avancée du sable léger de la dune vers le  Talus ,provoquant une fragilisation de ses abords suivi d'un déversement par plaques des sables dans le chenal secondaire.

7/2 DÉPRESSION DE LA GALERIE MARCHANDE:page7/2  FIG5

La seconde Vague de sable de 4m au dessus du zéro ,moins importante que celle des Pilotis est arrêtée par la Dépression de la Galerie-marchande.

Cette limite est actuellement fixée par l'alignement du Second Blockhaus par le toit de la capitainerie,pour le haut de la pente et par l'alignement de la Galerie marchande par l'Auberge pour le bas de cette pente.

La Dépression de la Galerie,est organisée autour des points fixes suivants:

_la route côtière,l'égout,l'ancien chemin d'accès au port

-la galerie marchande,le chemin de la dune,la dune.

_la bordure du Bassin et sa ligne de coupure

TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N    SORTIE



date=05/12/97

8/1 PARTICULARITÉS DU PORT DE GUIDEL-PLAGES:  page8/1  FIG6

Une partie du courant de flot après avoir dépassé la jetée,se heurte au banc de sable derrière le ponton nø2 ,ainsi que sur le quai et la jetée provoquant sur son parcours à l'intérieur du port un contre- courant et des zones de turbulences qui creusent deux fosses:

l'une prés de la passerelle du ponton nø2FOTO7

l'autre entre le bout du ponton nø1 et la jetée

Au jusant le contre-courant s'inverse et confirme le creusement de ces deux fosses

Ce phénomène limite relativement l'ensablement du port,mais favorise son envasement et active la croissance des algues et des moules.


Le désensablement partiel de 1995 n'a pas modifié ces particularités finalement avantageuses aux forts tirants d'eau.


Sous la poussée du flot le Musoir de la Digue s'efface de sa base et s'est déplacé de 3 cm vers l'intérieur du port depuis la pose des jauges en 1994.Ce glissement se remarque également par un décrochement au 4em anneau à droite de la digue.

8/2 LE PASSAGE DU BAS POULDU AU POULDU: page8/2  FIG6

Il relie le port de Guidel plages au port du Pouldu Finistère.

C'est le Passage obligé de toutes les eaux ,et des sables migrateurs éventuellement de la vase.Il est la frontière entre les deux ports,et la séparation de leurs trafics.

C'est une zone ‚étroite de 150 m,de port à port,et dont la longueur d'environ 400m se mesure entre la position Nord de l'îlot du Bassin et le début du Long Banc,qui se situe après le second ponton du port de Guidel.

Sa profondeur est importante prés de la digue de Guidel, -4m,20 au dessous du zéro puis diminue vers le Pouldu pour atteindre +0m,20

La Sortie d'égout longeant la digue limite l'avancée de l'îlot Central,et favorise le creusement de la Fosse au pied de la digue.FOTO2


Le courant de flot est important et peut atteindre 7noeuds au milieu du chenal zone de faible profondeur( 0m/z) FOTO4.

La sortie de l'Embouchure s'élève à +1m/z,ce qui entraîne dans le Passage à l'étale de marée basse un couloir creux toujours en eau qui favorise son envasement ,son ensablement est plus rare et dépend de la force du courant et de l'importance de l'envasement.


Par beau temps et plan d'eau calme une Onde de marée se propage en surface avec le flot à l'heure de la marée haute de port Tudy.De très faible amplitude elle arrive cependant a bouger les bateaux.

Le Passage est un verrou qui commande:

s'il est bien dégagé:le transfert du sable de l'îlot central du bassin vers l'amont de

la rivière en particulier sur le Long-Banc.

s'il est bouché : l'ensablement du bassin par le sable des Tombées de la

dune,puis la construction de son îlot central.

Après le désenvasement du Passage en 1992, on a vu l'îlot Central se réduire à une simple Bosse herbeuse ,pour repartir ensuite aux dimensions actuelles de 300m sur 150m,avec une nouvelle phase d'envasement.

Le Passage est le pouls qui permet d'apprécier l'importance de l'envasement.

TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N     SORTIE

date=05/12/97

9/1 LA RIVIÈRE A PARTIR DU PASSAGE VERS PORSMORIC: page9/1    FIG7 :

La LAITA jusqu'à Porsmoric,comprend:


la rive droite

_ son lit est le "chenal libre à la navigation",il est bordé à l'Ouest par la côte haute et

rocheuse du Finistère et par le bord ouest du Long Banc.

Sur son parcours on longe :

le port du Pouldu,les mouillages organisés du « SIVU- Pouldu -LAITA »,

l'anse de Stervilin,l'Ancienne Zone de Dragage et enfin le ponton de Porsmoric.

la rive gauche

_ le port de Guidel,la plage du port avec l'école de voile,l'anse de Porz Kerbreust,l'embryon

du Petit lit,le bassin de décantation de l'ancien parc à moules,et enfin une Trembleuse de

vasière en eau

au centre de la rivière

_Le Long banc de sable de 1300m de long sur 140m de large,coupé en son centre par

l'ancienne trouée de dragage entre les deux anses de Stervilin et de Porz Kerbreust.


9/2 LA RIVE DROITE DE LA LAITA: page9/21  FIG7


LE LIT DE LA LAITA CHENAL ET ZONE DE MOUILLAGE

En partant du milieu du Passage,on se dirige au Nord vers le quai puis l'appontement du port du Pouldu,les fonds varient de -0,3m à -2 m par rapport au zéro.On traverse une zone de mouillages organisés marqués par les Bouées

d'Embossage ou des Haltères numérotés

SONDES RELEVÉES PAR RAPPORT AU ZÉRO DES CARTES

bouée

Fonds/Zéro

Relévement pris sur

« SNOUPY »

Observations sondeur

EAGLE magna3

A1

-0,9



A5

-1,5



D21

-0,75



D27

-0,5

École de voile de GUIDEL


'F51

-1,75


Tête de roche

'F57

-3,5

Aval de « Stervilin »


H67

-1,5

Aval de « Stervilin »


milieu

'+0,65

Milieu de « Strervilin »

Pas de contre courant

B101

-5,5

Cabane de « Stervilin »


B121

-1,8

Aprés « Stervilin »


B203

-0,7

Milieu SIVU


B301

-1,2

Pierre-Verte


B305

-0,7

Fin SIVU


9/3 LE CHENAL DEVANT L'ANSE DE STERVILIN:page9/3  FIG7

En chenalant devant l'Anse de Stervilin,on passe des fonds de -1,30m en aval à +0,65 devant l'anse,à -5,50m à la Cabane en amont de l'anse.Devant l'anse il n'y a pas de mouillage installé ce qui constitue une zone de manœuvre précieuse.


L'anse Stervilin s'envase d'autant plus facilement ,que la trouée du sablier qui donne accès à l'anse de Kerbreust est pratiquement bouchée,ne permettant plus l'évacuation de la vase par le contre courant.

On devine à marée basse le bout des piquets des anciens parcs à moules dépasser de 10 cm au dessus de la vase.

TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N



date=05/12/97

10/1 DE STERVILIN A PORSMORIC: page10/1    FIG7

Les Amers remarquables le long de la berge sont:

la Cabane de Stervilin

les Haltères d'embossage de B101 … b301 et 305

le Manoir et le Château d'eau

la Pierre verte marquant la fin de la zone SIVU

le pignon avec une cheminée en forme de trapèze

une Petite plage surmontée d'un Portail blanc

le ponton d'accostage de Porsmoric

Sauf les remous du trafic cette zone est bien protégée,grâce aux deux coudes successifs de la rivière vers Kerhop et Beg Nevez.

LA RIVE GAUCHE DE LA LAITA


10/2 CREUSEMENT DU PETIT LIT: page10/2   FIG8

Le Petit Lit,n'est pas un lit secondaire de la LAITA,car il n'est pas permanent.Par contre il possède des caractéristiques constantes et une influence importante sur les limites du Long Banc de la rive gauche de la LAITA.Quand il est établi il mesure 1300m de long sur 3m de large et son creux peut atteindre 1m dans la vase.Il possède deux sorties et une entrée au flot et inversement au jusant.

les sorties:

-à Kerhop en face de Porsmoric,c'est une vasière,appelée Trembleuse,qui peut rejoindre le Long Banc et se boucher


-la trouée du sablier qui joint les deux anses de Stervilin à Porz Kerbreust, actuellement en cours de comblement.
Cette trouée permettait à un contre courant d'entretenir son creusement


l'entrée :se situe toujours dans l'environnement du ponton numéro 2 du port de Guidel.
Sa position détermine celle du début du Long Banc


Le Petit lit n'est pas continu,mais il peut s'auto-amorcer grâce aux fosses creusées par des roches et constructions le long de son cours.

A partir du port on reconnaît,les roches et fosses: de l'École de voile,le Bassin de décantation de l'anse de Porz Kerbrest,la roche de la Grande Fosse en face du Manoir,la roche en face de la Pierre Verte, enfin la souille vaseuse de la Trembleuse,en face de Porsmoric.

10/3 LE "PETIT LIT " DU PORT A L'"ÉCOLE DE VOILE" page10/3   FIG8

Suivant la position 0,1,2,3,ou 4 du Petit Lit , le Long Banc s'approche ou non du second ponton.
Son creusement s'effectue à la limite de la zone de gravier et de la vase , sur une ligne continue
marquée par la marée descendante.
L'enracinement du départ est fonction de la vitalité de son petit lit , mais se trouve en général proche des roches de l'école de voile .  

Quand le petit lit est inexistant:
le Long Banc est à la position 0,et comble une partie du port sauf le Trou proche du quai.

Quand le petit lit est bien entretenu :
il pousse le sable du Long Banc vers l'extérieur et maintient ainsi de l'eau sous le second ponton.

En haut de la plage se trouve une Bosse de vieux sables bien tassés donnant une pente forte favorisant
le creusement du trou de -4m/z de profondeur à son pied,sous la Passerelle du second ponton.


TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N    SORTIE



DATE=05/12/97

LE LONG BANC DE SABLE


11/1  POSITION DU LONG BANC: page11/1   FIG9

Actuellement en position (4), il est constitué d'une seule longueur du ponton numéro 2 du port de Guidel à Porsmoric soit 1300m,sur une largeur de 140m,et une hauteur de +2m/z au dessus du zéro. Il se termine sur une vasière ou Trembleuse sur la rive gauche.


Avant l'arrêt des prélèvements de sables par le sablier,il était coupé en son milieu à la hauteur des Anses Stervilin et de Kerbreust par une trouée permettant aux contre-courants résultants, le transfert des sables vers l'amont,et l'auto-entretien de cette coupure.

Le long Banc est plus haut d'environ 50cm du coté de la rive droite sur toute sa longueur,favorisant ainsi la percée du Petit Lit pendant le flot sur la rive gauche.

11/2 CONSTITUTION DU LONG BANC : page11/2    FIG9

Les sables arrivent d'une façon discontinue, ils sont de deux sortes:

les sables légers provenant de la dune

les sables plus lourds de la dépression des pilotis


Le sable vaseux arrivent d'une façon continu , provenant de l'amont.Ils recouvrent comme une purée ou comme un lait de ciment toute la surface du Long banc,et en particulier ,tout son amont et son bord droit.

Ce sable vaseux fixe les derniers arrivages de sables de mer et empêche leurs transferts vers l'amont augmentant ainsi la hauteur du banc en aval,et diminuant la force du courant de jusant .

La différence de coloration,jaune pour le sable et gris à noir pour le sable vaseux, permet d'évaluer leurs progressions et les situer sur le banc.Mais une inspection à pieds ne laisse aucun doute sur leurs origines:

le sable lourd est agréable à la marche

le sable léger on s'y enfonce légèrement

le sable vaseux on s'y enfonce jusqu'aux chevilles

Une autre façon d'apprécier l'avancée du sable vaseux vers l'aval,est d'observer à partir du chemin côtier et à marée basse quand le soleil est au Sud Est(avant midi et fort coefficient),les ridelles qui marquent la zone de transition entre le sable ,et sable vaseux.Ces ridelles sont actuellement situées entres le Manoir en aval,et la Pierre Verte en amont.

11/3 RÉPARTITION DES SABLES NOUVEAUX:page11/3    FIG9

La répartition des sables de mer sur le Long Banc s'effectue de manières différentes selon la qualité des arrivages de sables,légers ou lourds,mais également en fonction de la position du Petit Lit.

Le sable léger a tendance a se déplacer vers le milieu du banc.
Le sable lourd au début du banc et sur sa partie gauche quand le Petit Lit est bien dégagé.

TABLE DES MATIÈRES  
LISTE DES SCHÉMAS     

.N    SORTIE


DATE=05/12/97 page12/1

12/1 LES DERNIERS SABLIERS:  FIG9 De 1925 à 1992

Basé à Quimperlé‚ ce sablier et les 3 générations qui l'ont servi, ont effectués gratuitement (sauf les taxes) et pour leur gagne-pains, le désensablement de la LAITA a raison de 17500m3/an ,soit le tiers du volume de l'ensablement annuel l'estuaire.


Le sable de qualité s'étant peu à peu pollué en amont du pont St Maurice, tandis que le sable encore propre se trouvait en aval,et sous l'interdiction de prélèvement ,il fallut abandonner l'entreprise. Actuellement le sablier est en vente et son propriétaire au chômage.

12/2 LES CONSÉQUENCES DE L'ABANDON DES PRÉLÈVEMENTS :

Le retard de 1 heure à l'établissement de la marée haute à Quimperlé concentre la pollution du sable de rivière sur certaines zones.

L'effet du cycle allé/retour de 6 heures entre le départ de la pollution et son arrivée puis son retour vers l'amont , provoque la création d'un des ventres de pollutions à la hauteur du Moulin des chiens,proche de kerluo, légèrement en amont du pont st Maurice.


Sous la poussée d'une crue ce ventre de pollution se dégage et vient alimenter la vasière de la Trembleuse sur la rive gauche en face de Porsmoric.Cet agrégat compact ferme sur la rive gauche l'entrée du petit lit , parallèle au lit de la LAITA et entraîne l'avancée de l'ensablement vers le ponton numéro 2 du port de Guidel.


   

L'activation du courant par le dragage et le prélèvement de sables permettaient avant 1992 de dégager cette zone, qui accumule actuellement ce mélange de sables pollués et de vases depuis la cessation des prélèvements .

12/3 LESCARACTÉRISTIQUES et PERFORMANCES DU DERNIER SABLIER   P12/3 :

Il travaillait 250 jours par an,par coefficients de marée supérieurs à 50.Par jour il prélevait 70 m3 en moyenne,et de 80m3 à 90m3 par coefficient de 80 à 100,soit une moyenne annuelle de 17500m3/an Long de 23m son tirant d'eau variant de 90cm à vide à 2m en charge.

Le refroidissement du moteur de dragage est en circuit fermé,non polluant.

La trouée entre les deux anses de Stervilin et Kerbreust était nécessaire à ses évolutions et en particulier pour son approche du port de Guidel.

L'absence de quai de déchargement est un handicap en particulier pour Guidel, car ce sablier ne peut décharger qu'à marée haute,d'ou la nécessité qu'il avait de transiter vers Quimperlé‚ après chaque marée.


S'il était prévu de reprendre les prélèvements:Le cheminement du sablier devrait être inscrit en permanence sur le plan d'eau et la gestion du dégagement de la zone, programmée et gérée en harmonie entre les deux municipalités et le sablier consulté.


DATE=05/12/97 page13

TABLE DES MATIÈRES


SORTIE:   
SORTIE

0 AVERTISSEMENT: 
PAGE0

1/1 ORIGINES DES SOURCES DE SABLES : PAGE1

1/2 CARACTÉRISTIQUES DES SABLES ET DE LA TANGUE

2/1 SÉPARATION DU SABLE ET DU GRAVIER PAR LA "LANGUE" PAGE2/1

2/2 DISTRIBUTIONS DES GALETS ,GRAVIERS ,SABLES LÉGERS ET VASEUX

3/1 INFLUENCE DES MARÉES SUR LE COURS DE LA LAITA ET SON ENSABLEMENT 3/1

3/2 POSITIONS DES BANCS DE SABLES ET DES CHENAUX

3/3 LES ZONES DES CHENAUX ET DES ÎLOTS  PAGE3/3

4/1 LA ZONE DE L'EMBOUCHURE:PAGE4/1

4/2 ÎLOT DANS LE CHENAL PRINCIPAL DE L'EMBOUCHURE

5/1 LIMITES DU BASSIN5/1

5/2 CONTOUR DES DEUX CHENAUX DU BASSIN

5/3 ÉVOLUTION DE "L'ÎLOT-CENTRAL" DE 1989 A 1997

6/1 DÉPRESSION DES PILOTIS 6/1

6/2 EFFETS DES PALPLANCHES

7/1 ZONE DES TOMBÉES DE SABLES:PAGE7/1

7/2 DÉPRESSION DE LA GALERIE MARCHANDE:

8/1 PARTICULARITÉS DU PORT DE GUIDEL-PLAGESPAGE8/1

8/2 LE PASSAGE ENTRE LE BAS POULDU ET LE POULDU

9/1 LA RIVIÈRE A PARTIR DU PASSAGE VERS PORSMORIC: PAGE9/1

9/2 LE LIT DE LA LAITA CHENAL ET ZONE DE MOUILLAGE

9/3 LE CHENAL DEVANT L'ANSE DE STERVILIN

10/1 DE STERVILIN A PORSMORIC: PAGE10/1

10/2 CREUSEMENT DU PETIT LIT

10/3 LE "PETIT LIT " DU PORT A L'"ÉCOLE DE VOILE"

11/1 LE LONG BANC DE SABLE: PAGE11/1

11/2 CONSTITUTION DU LONG BANC

11/3 RÉPARTITION DES SABLES SUR LE LONG BANC

12/1 LES DERNIERS SABLIERS: PAGE12/1

12/2 LES CONSÉQUENCES DE L'ABANDON DES PRÉLÈVEMENTS DE SABLESPAGE0

12/3 ORGANISATION MINIMUM D'UNE REPRISE DES PRÉLÈVEMENTS

PAGE 13 TABLE DES MATIÉRES

LISTE DES SCHÉMAS   SCHÉMAS   PAGE0

les fig ci-dessous peuvent etre imprimées

FIG1 ESTUAIRE DE LA LAITA FIG1

FIG2 DUNES DE L'ESTUAIRE DU POULDU FIG2

FIG3 SÉPARATION DES SABLES DU GRAVIERS FIG3

FIG4 COUPE DE LA LANGUE et DÉPRESSION DES PILOTISFIG4

FIG5 ZONE DES TOMBÉES DE SABLESFIG5

FIG6 LE PASSAGE FIG6

FIG7 du BAS-POULDU à PORSMORIC FIG7

FIG8 LIMITES DU LONG-BANC FIG8

FIG9 LE LONG BANC.ARRIVÉE DE NOUVEAUX SABLES FIG9

FIG11 AU LARGE DE L'ESTUAIRE   carte large

FIG10 EFFET DES PALPLANCHES  P 6/2

LES PHOTOS sont de Mr G.De Fréminville , de l'A.L.A.D , et de R.QUILIEN prises en 2000/2001  PAGE13/2   PAGE0


LE CHENAL COTÉ FINISTERE SE BOUCHE photo
La LANGUE de sable dans la BOUCHE,les 2 chenauxphoto
L'Embouchure,la tourelle du MEN-DU et la perche babord photo
Le GOULET entre StJULIEN et GUIDEL PLAGES photo
Le passage entre le BAS-POULDU et le POULDU
le bout de la digue,la sortie d'eau,les 2 perches du chenal principal
photo
Dans le BASSIN:lechenal secondaire côté BAS-POULDU,l'ilôt central
a droite la Digue,au fond le chenal principal
photo
Au port de GUIDEL en BAS-POULDU,les 2 passerelles et le début du LONG-BANC photo
Photo aériénne du BASSIN et du LONG-BANC photo
photo du bassin avec au fond le GOULET photo

.N   SORTIE